Uncategorized

Acheter une nouvelle plante : les basiques à savoir (Partie 2)

On se retrouve aujourd’hui pour la suite des basiques à savoir avant d’acheter une nouvelle plante.

Commençons par une étape que redoute beaucoup de jardiniers en herbe : l’arrosage.

Mauvais arrosage = première cause de décès pour les plantes d’intérieur.

On ne voulait pas casser l’ambiance, séchez vos larmes, on vous explique comment faire juste après 😉

Comment arroser ma plante ?

La technique la plus simple : arroser par le haut

La plupart des plantes peuvent être arroser par le haut. Cependant, si le feuillage de votre plante recouvre la terre, arrosez-la par le bas pour éviter d’éclabousser les feuilles.

Pensez à arroser vos plantes avec de l’eau tiède afin que la température de l’eau ne provoque pas de choc thermique.

Il est même recommandé de laisser un seau à l’extérieur de votre logement, si cela est possible, pour recueillir l’eau de pluie. Certaines plantes préfèrent cette eau car elles sont sensibles aux produits chimiques contenus dans l’eau du robinet. C’est le cas des broméliacées par exemple.

La technique du “plonger-égoutter”

C’est une technique d’arrosage que les amateurs d’orchidées doivent absolument connaître ! C’est la meilleure technique pour les arroser.

C’est tout simple : placez le pot dans un récipient d’eau tiède et laissez-le reposer pendant environ 10 minutes. Laissez-le bien s’égoutter.

La technique : arroser par le bas

Cette méthode est pratique pour éviter d’éclabousser les feuilles qui risquent le pourrissement des feuilles.

Pour cette technique il suffit de placer le pot dans une soucoupe d’eau pendant environ 30 minutes.

Egouttez ensuite l’excès d’eau de la soucoupe.

 

Avec quelle quantité d’eau dois-je arroser ma plante ?

Voici quelques éléments à prendre en compte pour déterminer si votre plante a besoin d’être arrosée et pour quelle quantité.

  • L’arrosage excessif est la première cause de mortalité des plantes d’intérieur. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut l’assoiffer !
  • N’arrosez pas selon un calendrier comme : toutes les semaines ou tous les 15 jours. Arrosez plutôt en fonction des besoins de votre plante. La plupart des plantes n’ont besoin d’être arrosées que lorsque les premiers centimètres supérieurs de terreau sont secs. Si vous ne pouvez pas accéder au terreau, soupesez le pot : un pot très léger aura du terreau trop sec, c’est qu’il est l’heure d’arroser 😉
  • Essayez de rendre le terreau humide mais pas mouillé ! La plupart des plantes d’intérieur déteste patauger dans l’eau : laissez toujours l’excès d’eau s’écouler.
  • Le terreau des pots en terre cuite sèche beaucoup plus rapidement que celui des pots en plastique ou en céramique, de par sa nature poreuse, c’est pourquoi il vous faudra arroser plus régulièrement si vous en possédait.
  • La plupart des plantes ont besoin de moins d’eau en hiver car elles ne sont pas en pleine croissance. Certaines plantes ont même besoin de cette période hivernal pour pouvoir refleurir.

Un manque d’eau ?

Si votre plante est fanée, cela peut être dû à un manque d’eau. Vérifiez que le compost est sec pour vous en assurer. On ne voudrait pas la noyer, et un arrosage excessif peut avoir le même effet.

Le sauvetage !

Placez votre plante dans un endroit ombragé et remplissez un bol d’eau tiède. Sans son pot en plastique, doté de trous de drainage, trempez votre plante dans l’eau, en l’alourdissant si elle flotte.

Faites tremper environ 20 minutes et égouttez.

Les plantes devraient renaître dans l’heure qui suit.

Un excès d’eau ?

Les plantes peuvent aussi se flétrir à cause d’un excès d’eau. C’est beaucoup plus grave car cela peut tuer votre plante plus rapidement que si elle est en manque d’eau.

Le sauvetage !

Retirez votre plante de son pot et enveloppez la motte de racines avec du papier journal ou de l’essuie-tout. Replacez-les jusqu’à ce qu’elles aient absorbé toute l’humidité.

Remplacez le terreau par du frais et rempoter votre plante en la plaçant à l’abri du soleil direct.

Gardez le compost très légèrement humide pendant quelques semaines avant de reprendre un arrosage habituel.

Comment nourrir ma plante ?

Pour maintenir en vie votre plante, vous devez faire plus que simplement l’arroser. Il est également utile de consacrer quelques minutes chaque semaine à l’examen et au toilettage de vos plantes – elles se développeront grâce à votre attention 😉

Toutes les plantes ont besoin de nourriture pour prospérer. Commencez à nourrir votre plante quelques semaines après l’avoir ramenée chez vous, ou environ 2 mois après qu’elle ait été rempotée.

Au printemps et en été, ajoutez de l’engrais liquide à votre arrosoir, environ 1 fois par mois.

Attention, respectez bien les instructions du fabricant et ne soyez pas tenté d’en rajouter, une suralimentation peut endommager la plante.

Il est préférable de nourrir la plante lorsque le terreau est déjà humide, de manière à ce qu’il atteigne directement les racines et ne s’écoule pas.

Vous pouvez aussi ajouter des granulés ou des pics à libération lente au terreau.

Attention : ne nourrissez pas les plantes d’intérieur en hiver, sauf si elles sont en fleurs.

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *