bureau devant une fenêtre avec des plantes avec des plantes
Guide du jardinier débutant

Acheter une nouvelle plante : les basiques à savoir ! (Partie 1)

Acheter une plante peut sembler simple au premier abord. Mais comme l’achat d’un animal, l’achat d’un nouveau compagnon vert demande également une certaine réflexion. Avec cet article, découvrez tous les basiques à savoir pour bien commencer la relation 🙂

Première étape : L’achat de sa plante

Voici quelques conseils à prendre à compte lors du choix d’une plante d’intérieur :

  • La forme de la plante

Assurez-vous du bon état général de la plante. Cherchez en priorité les plantes buissonnantes et évitez celles qui sont filiformes.

  • La terre

Touchez la terre de votre plante coup de coeur pour vérifiez l’humidité. Il ne doit pas être détrempé ou très sec, ce sont des signes que la plante n’a peut-être pas été arrosée correctement.

  • Les racines de la plante

S’il y a beaucoup de racines visibles sur le dessus de la terre et/ou sous le pot, la plante est “liée” au pot. 

Il faut éviter de se procurer ses plantes, elles auront du mal à se développer par la suite et ne seront donc pas des plantes saines.

  • Les feuilles

Vérifiez que les feuilles sont fraîches et de bonnes couleurs, sans aucun signe de brunissement ou de jaunissement, qui pourrait être lié à une carence de la plante.

  • Ravageurs et maladies

Cherchez la trace de parasites ou de maladies, en veillant notamment à vérifier le dessous des feuilles. C’est le coin préféré des petites bêtes néfastes pour les plantes.

  • Les plantes à fleurs

Lorsque vous choisissez une plante à fleurs, assurez-vous qu’elle possède à la fois des fleurs et des bourgeons. Les plantes avec des bourgeons vivront plus longtemps. Les bourgeons s’ouvriront et remplaceront les fleurs plus anciennes qui seront alors fanées.

Evitez les plantes qui n’ont que des bourgeons bien fermés, ceux-ci risquent de ne pas s’ouvrir lorsque vous ramenez la plante à la maison.

  • Gare au transport

Le printemps ou l’été est le meilleur moment pour acheter une plante, le temps est souvent plus doux et la plante ne subira pas trop le changement soudain de température et d’emplacement.

Si vous effectuez votre achat plante en hiver, lorsqu’il fait froid, veillez à l’emballer lorsque vous l’emportez chez vous, le changement soudain de température peut faire chuter les bourgeons ou les feuilles de certaines plantes, voire même d’en tuer d’autres, pour les plus fragiles.

Deuxième étape : La mise en pot et le placement

Une fois que vous aurez votre nouveau compagnon vert, vous devrez vérifiez son confort via le pot et l’emplacement qui doit être approprié. Ces deux notions sont très importantes pour maintenir la bonne santé de votre plante.

  • La mise en pot

La plupart des plantes d’intérieur sont vendues dans des pots en plastiques qui possèdent des trous de drainage dans le fond.

Ces trous permettent la bonne évacuation de l’eau et évitent le pourrissement des racines.

Dans ce cas vous pouvez les mettre dans des pots plus sympas selon vos envies, tout en conservant le pot en plastique.

Dans d’autres situations, les plantes sont vendues dans des pots sans trous de drainage. Il est dans ce cas préférable de changer immédiatement de pots.

  • Le placement de la plante

Pour trouver l’endroit idéal, il faut penser à 3 critères :

  • la température,
  • la lumière,
  • l’humidité.

Faites une petite recherche Internet et découvrez l’habitat naturel de votre plante – les plantes de forêts tropicales ne seront pas ravies sur un rebord de fenêtre où le soleil tape fort.

Vérifiez les besoins de votre plante et placez-la là où elle sera le mieux, c’est à vous de vous adapter 😉

  1. La température

    La plupart des plantes sont comme nous, besoin de chaleur la journée, et besoin de fraîcheur la nuit.

    Et comme nous, les variations soudaines de températures peuvent faire des ravages. Evitez donc les endroits suivants :

      • à proximité d’un radiateur 
      • à proximité d’une source de froid 
      • dans les courants d’air

     

  2. La lumière est la source d’énergie d’une plante, certaines en ont besoin de plus que d’autres. La plupart des plantes d’intérieur se comportent mieux en présence de forte lumière, indirecte.Il est généralement préférable de les placer à environ 1 mètre d’une fenêtre orientée au nord, à l’est ou à l’ouest.N’oubliez pas que la lumière peut changer au cours de la journée et à différentes périodes de l’année.
  3. L’humidité 

Là aussi, tout dépendra des besoins de vos plantes. Sachez que certaines pièces de la maison sont naturellement plus humides que d’autres comme la salle de bains et la cuisine.

Pour créer de l’humidité, remplissez un plateau ou un plat de la même largeur de la plante avec des cailloux ou des graviers.

Versez de l’eau, en maintenant le niveau juste en dessous du sommet des galets.

Placez ensuite votre plante sur le dessus.

L’eau produira de l’humidité en s’évaporant.

Vous pouvez également vaporiser les feuilles de votre plante à l’aide d’un brumisateur. Brumisez le matin, pour que les feuilles sèchent avant la nuit.

La fréquence de la brumisation dépend de la pièce où se trouve votre plante. Recherchez les signes indiquant que votre plante a besoin d’eau, comme le bout de ses feuilles qui brunit. Dans ces cas-là augmentez la fréquence des brumisations.

Utilisez de préférence de l’eau distillée, filtrée ou de pluie.

Le fait de regrouper vos plantes entre elles, tout en laisser un certain espace entre elle pour leur bon développement, augmentera aussi l’humidité.

 

Vous avez maintenant les deux premières étapes à connaître dans l’achat de ses plantes. Découvrez bientôt la deuxième partie pour toujours être Opetitsoinsdevosplantes 😉

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *