Planter ses propres graines
A faire soi-même La vie en vert Les bons gestes à adopter

Récolter les graines de son jardin

Aujourd’hui nous nous retrouvons pour vous parler des graines que libèrent vos plantes. Quoi de plus intéressant que d’utiliser la production de ses plantes et de récolter leurs propres graines. Ce geste est tout simple mais encore actuellement, peu de jardiniers l’effectuent. De plus, il sera un geste économique pour votre porte-monnaie ainsi qu’un geste très satisfaisant pour vous. 😉

Cet article se compose en plusieurs étapes : 4 questions pour vous indiquer la démarche à suivre.

  • Quelles sont les graines à récupérer  ?

  • Quelles sont les précautions à prendre ?

  • Comment récolter les graines de ses propres plantes ?

  • Comment conserver ses graines ?

Parmi les bonnes raisons qui vous pousserez à vous servir de vos propres graines on retrouve :

  1. L’autosatisfaction de planter les graines de ses propres plantes.
  2. L’auto-suffisance de votre jardin pour l’avenir.
  3. L’économie réalisée à ne pas acheter de graines.
  4. La possibilité de composer une bibliothèque de graines.

Tout d’abord commençons par la première question. C’est cette dernière que vous devrez vous posez avant d’effectuer votre récolte.

Quelles graines ne faut-il pas récolter ?

En premier lieu, il ne faut pas que vous pensiez que toutes les graines sont bonnes à prendre. Ce n’est pas le cas alors il faut vous ôter cette idée de la tête.

Parmi celles que nous vous conseillons de ne pas récolter : les graines provenant d’espèces hybride F1. Pourquoi ?

De base elles viennent de graines obtenues par fécondation in vitro. C’est la raison pour laquelle elles ne ressembleront pas à votre légume initial. Le résultat d’une graine provenant d’une génération hybride F1 sera aléatoire pour votre jardin.

Comment savoir si vos graines sont issues de fécondation in vitro ?

Il vous suffira de consulter le sachet de graine des plantes mères. Cette indication se retrouvera sur le sachet. Cependant si il n’y a pas d’indication, vous pouvez penser que ce sont des graines F1.

Maintenant vous avez les bases pour récolter vos graines et ne pas vous tromper. 😉

 


Quelles sont les précautions à prendre avant de récolter?

Vous n’y pensez pas forcément, cependant des petites techniques permettent de contrôler son jardin quasi à la perfection.

  • Premièrement, commencez par sélectionner les légumes les moins affectés et bien sûr ceux qui ont le plus de goût. Par ailleurs vous devez savoir que la montée en fleurs ou que la montée en graines prends du temps !
  • Deuxièmement, lorsque vous allez choisir les plantes dont vous récolterez les graines, il faudra penser à les isoler dans un coin de votre jardin. Notamment car l’anémochorie est très présente dans les jardins du fait de la présence du vent. Et oui c’est le nom qui est employé quand on parle de dispersion de graines, provoqué par le vent.

Cependant si vous aimez les surprises vous n’êtes pas obligés de les isoler. Vous verrez alors des plantes non désirées, enfin non contrôlées, pousser dans votre jardin de façon aléatoire.

Cela est votre choix, vous avez les clefs en main. Néanmoins, cela peut s’avérer complexe si une compétition trop importante commence entre vos différentes espèces. 😉

1,2,3 faites votre choix. 🙂


  • Comment récolter les graines de ses propres plantes ?

Je suis persuadé que vous le savez mais la récolte de vos graines désirées aura lieu à différents moments en fonction du type de légumes.

Pour vous donner quelques exemples pratiques voici :

1) Pour les melons, poivrons, tomates, cornichons, aubergines, concombres et bien d’autres, la graine se récupère directement au niveau du fruit ou du légume. Il vous faudra couper les légumes. Ces dernières se voient à l’œil nu, il y a juste à les récupérer.

Ensuite les mettre dans un récipient d’eau. Remuez et laissez reposer entre 24 et 72h. Cette étape permettra à la pulpe des graines de se décoller. Ensuite l’étape du tamis pour enlever l’excédant de pulpe sur vos graines qui aurait pu rester. Dernière étape séchez les graines.

Et voilà vous n’aurez plus qu’à les planter à la saison recommandée.

2) Pour les légumineuses (fèves, haricots, pois), vous devez les faire sécher avant de les récolter. Logiquement quand les graines sont parfaites, cela sera le moment pour les opercules de s’ouvrir naturellement.

Cette technique est la plus simple, vous devrez seulement les prélever sur les légumes qui auront commencé à sécher. De plus, il est préférable aussi que la gousse commence à s’ouvrir avant d’effectuer toutes récoltes.

Dorénavant vous connaissez les meilleures techniques pour récolter vos graines issues de votre propre jardin. 😉


Comment conserver ses graines ?

Rien de plus simple, il vous faudra vous munir d’un simple sachet en papier de type enveloppe de préférence. Hermétique si possible pour une meilleure conservation.

Pour conserver vos graines plus longtemps, mettez ces sachets dans des endroits secs et sans lumière.

Nous pouvons vous conseiller de mettre le nom de l’espèce sur le sachet ainsi que sa date de récolte. Information très importante lorsque l’on sait que les graines se conservent en moyenne entre 2 et 10 ans. Donc attention à ne pas les garder trop longtemps.

Pour planter vos graines dans les meilleurs conditions, je vous invite à consulter notre article pour faire vous même votre engrais !

Maintenant à vous de jouer. À vos récoltes pour plus de joie et de couleurs dans votre jardin. 🙂

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *