Les maladies du Yucca
Sauver ma plante

Le Yucca : ses différentes maladies

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour un article basé sur le Yucca. L’objectif sera de vous donner des clefs en main. Afin que vous arriviez à trouver la solution pour appliquer nos conseils directement de chez vous. En ce moment même vous consulter des pages sur les maladies du Yucca.

Il est au chaud chez vous mais vous ne savez pas comment l’aider.

C’est donc votre jour de chance, vous êtes tombés sur les bonnes personnes. 🙂

Vous avez beaucoup de question, alors pas d’inquiétude nous allons vous donner des réponses. De plus elles seront accessibles et faciles à comprendre.

Désormais nous rentrons dans le vif du sujet.

C’est parti nous allons donc commencer par énumérer les différentes maladies du Yucca. Avec bien sûr leurs différentes caractéristiques.

Dans cet article elles seront toutes liées à la présence de champignons. Notre rôle sera de vous indiquer comment les voir, quels sont les facteurs provoquant cela et comment les vaincre.

1. Quatre maladies que vous pouvez rencontrées chez votre Yucca

Voici une liste pour les maladies que vous pouvez rencontrez si vous possédez un Yucca. Ici elles seront toutes liées à la présence de champignon.

  • Premier cas possible que vous pouvez rencontrer est la maladie appelé le “phoma“. Provoqué par des champignons du genre Coniothyrium.

Comment la voit-on ?

Il vous faudra remarquer aux niveaux de leurs feuilles des changements de couleurs. Passage d’une couleur jaune virant au brun au fur et à mesure que la maladie progresse.

Comment survient-elle ?

Dans la plupart des cas cela sera dût à des plaies de tailles. Ces plaies sont des portes ouvertes. Exactement comme nous les humains. Alors attention à cela.

Comment lutter contre elle ?

Pour vaincre cette maladie cela est simple. Il vous faut arracher les feuilles infecter. Par ailleurs, la prochaine fois que vous taillez faites un peu plus attention. 😉


  • Deuxième cas que vous pouvez rencontrer. La pourriture de votre Yucca causée par les champignons de type Fusarium.

Comment la voit-on ?

Pourrissement des feuille marquées au niveau de la couronne qui est atteinte. Jaunissement et manque de rigidité qui progresse avec la maladie. Souvent, il provient de la base de votre compagnon.

Comment survient-elle ?

Notamment du fait de quelques facteurs environnementaux :

  • Des conditions humides
  • Un sol acide
  • Un manque de calcium et d’azote
  • Des températures élevées
  • Un manque de lumière prolongée

Comment la vaincre ?

Tout d’abord sachez bien qu’il n’existe pas vraiment de moyens de lutte. Une fois que ce champignon a pénétré dans votre beau compagnon.

Mais des méthodes archaïques fonctionnent très bien comme :

  1. Arrachage et brûlage rapidement du yucca infecté
  2. Remplacement de la terre autour des racines.

Parfois seulement un apport de compost chaque année va permettre une concurrence au Fusarium. Autrement nous vous conseillons d’espacer les arrosages afin que sa surface s’assèche sur 2 cm entre 2 arrosages

Cependant ne vous reposez pas sur ces technique surtout si la maladie est présente. C’est la prévention pour laquelle vous devez opter.


  • Troisième cas que vous pouvez rencontrer causé par les champignons de type Cercospora.

Comment la voit-on ?

Sur la surface de vos feuilles, vous devez voir des tâches ovales ou indéfinis qui finissent par se développer. Une fois cette observation faite il n’y a plus de doute.

Comment survient-elle ?

Cette maladie arrive si l’humidité de la pièce est trop élevée. N’hésitez pas à le changer de pièce si l’endroit est propice à une humidité importante.

Comment la vaincre ?

Pour éliminer cette maladie, vous devrez arrêter les pulvérisations afin de réduire l’humidité de la pièce.

Ensuite éliminer les tiges touchées. En dernier recours utilisez un fongicide même si la méthode ne respecte pas nos valeurs. Son efficacité est prouvée en dernier recours je dis bien dernier.

 


  • Quatrième cas, et oui la liste n’est pas fini. Dans l’hypothèse où vous voyez pas le problème que vous rencontrez. Terminerzcet article, je sens que votre solution se trouve à la fin.

Je vous présente la pourriture blanche du Yucca qui est causé par les champignons de type Sclerotium. 

Comment la voit-on ?

Tout d’abord, logiquement ce sont les feuilles les plus proches de la surface de la terre qui seront endommagées. L’étape suivante est qu’elles faneront. Par ailleurs si l’humidité augmente vos feuilles auront une couverture blanchâtre. Vous pourrez retrouver aussi sur une tige extrêmement touchée des formations noires (cela sera un champignon scélrotique).

Comment survient-elle ?

Elle peut survenir de façon catastrophique quand la température baisse à + 12-15° C. Également on peut la retrouver quand il y a un fort taux d’humidité ou des changements de température trop important.

Par ailleurs elle peut survenir aussi quand :

  1. Un arrosage excessif
  2. Un sol très humide
  3. Un manque d’éclairage
  4. Un excès d’azote dans le sol

Faites donc attention à vos mauvaises habitudes dans un premier temps.

Comment la vaincre ?

Deux méthodes s’offrent à vous :

  • Biologique : Retirer le tissus infecté en prenant un morceau de tissu sain en base.
  • Chimique : Un Fongicide systémique devrait faire l’affaire si vous n’avez plus d’autres choix.

Vous pouvez essayer aussi de retirer votre Yucca du sol, jeter le sol et nettoyer les racines et tout ce qu’il y avait dans la terre avec une solution antiseptique. Cela n’est pas une méthode incroyable mais le résultat est présent. 😉

Vous vous rendez dorénavant compte que le Yucca et les maladies cela ne fait pas 2. 😉

Et voila cela est terminé pour cet article, nous espérons que vous avez trouvez réponses à vos questions. Par ailleurs n’hésitez pas à aller voir les articles “La plante et ses carences : partie 1″ ainsi que l’article ” La plante et ses carences : partie 2″ dans la rubrique “Sauver ma plante” que vous retrouvez ici.

Les carences peuvent être aussi la raison du mal être de vos plantes. Pourtant beaucoup de personne pense que cela est forcément une maladie. Mais non et vous en avez la preuve dans cet article.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *