A faire soi-même La vie en vert

Germination maison : pépins, noyaux : offrez-leur une nouvelle vie !

La germination maison, quésako ?

Envie d’un nouvel intérieur, un fruit qui traîne ? Et pourquoi pas associer les deux ?

Bien souvent, quand nous mangeons des fruits et légumes, nous retirons le noyau et les pépins, que nous finissons par jeter à la poubelle. Quel dommage !

Les fruits et les légumes que nous mangeons tout au long de l’année sont naturellement fait pour offrir de nouvelles plantes. Ne passez pas à côté !

C’est avec ce privilège de la nature, que nous allons voir ensemble comment s’offrir un nouvel intérieur, de façon ludique, unique, et pas cher en déclenchant vous-même la germination de vos plantes 😉

Une fois que vous verrez pousser petit à petit votre plante, vous n’allez plus vouloir vous arrêter.

Une activité sympa et utile à faire en famille en ces temps de confinement (saison 2 :p)

Comment sélectionner son fruit pour une meilleure germination ?

Un fruit ne fait pas l’autre ! Pour augmenter vos chances de germination, choisissez un fruit :

  •  bien frais ;
  • de saison ;
  • mûr ;

les fruits bios sont dits meilleurs dans cet exercice.

Préparez la germination

  • attention, il ne faut pas abîmer le noyau ou les pépins lors de la découpe du fruit ;
  • lavez les pépins et les noyaux délicatement une fois récoltés
    • s’il reste de la pulpe sur ceux-ci, cela peut mener à un pourrissement, ce qui va bloquer la germination ;
  • faites germer plusieurs pépins à la fois, vous augmenterez vos chances de réussite ;

  • la chaleurl’humidité, et l’obscurité seront vos meilleurs amis pour réussir la germination, respectez toujours ces trois critères !
    • attention, une fois la germination terminée, c’est la lumière qui deviendra votre amie, pour que la photosynthèse se réalise. A partir du moment où la plante surgit, placez le pot à la lumière.
      • évitez tout de même de le placer directement derrière une fenêtre, cela risquerait de brûler les feuilles de votre plante ;
  • pour savoir si les pépins sont bons, un test existe : le test de l’eau  : placez les pépins dans un bol d’eau pendant quelques jours, les pépins à la surface ne germeront jamais, vous pouvez déjà les éliminer (c’est un peu comme avec les œufs 🙂 ) ;
  • si vous détenez une mini serre, à fabriquer soi-même ici, placez-y vos plants, cela va faciliter la germination, rappelez- vous la chaleur est votre amie !
  • les plantes tendent vers la lumière quand elles poussent, si vous remarquez que votre plante commence à s’incliner, tournez le pot pour que la pousse s’équilibre.

Première méthode : l’essuie-tout (processus rapide)

  1. entourez vos pépins ou votre noyau de 2 couches d’épaisseur d’essuie-tout (pensez à espacer les pépins pour ne pas que les racines s’emmêlent quand elles pousseront) ;
  2. formez une boule ;
  3. humidifiez le papier absorbant sous l’eau, attention à ne pas trop le tremper pour ne pas que le papier s’effiloche ;
  4. placez le tout dans un bocal en verre hermétique, si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser un sachet en plastique fermé ou une boîte plastique (type Tupperware) ;
  5. placez ce dernier dans un endroit chaud et sombre (ex. une pièce de votre maison ou appartement sans fenêtre, une cave bien isolée) ;
  6. une fois que la pousse démarre, transférez le noyau dans la terre et la plante fera rapidement son apparition
  7. c’est à ce moment-là qu’il faut déplacer le tout dans une pièce lumineuse, on oublie l’obscurité !

A noter : il est important que l’essuie-tout reste en permanence humide, vérifiez donc régulièrement son état. Si le papier est sec, repassez-le sous l’eau. Si le papier commence à noircir, c’est signe de pourriture, changez-le en recommençant étape par étape le tutoriel ci-dessus.

N.B. :  si vous ne disposez pas d’essuie-tout, vous pouvez utiliser du coton ou un tissu en coton.

Exemples de fruits où vous pouvez utiliser cette méthode : 

  • citron ;
  • citron vert ;
  • orange ;
  • clémentine ;
  • pamplemousse.

Deuxième méthode : le verre d’eau (pour les gros noyaux)

  1. placez votre noyau de sorte à ce qu’il trempe partiellement dans l’eau à l’aide cure-dents (voir photo ci-dessous) ou d’une petite coupelle
    1. vous pouvez fabriquez vous-même cette coupelle en découpant quelques centimètres au-dessous du goulot d’une bouteille en plastique, comme un entonnoir 🙂 ;
  2. changez l’eau toutes les semaines ;
  3. une fois que la pousse est bien présente, c’est-à-dire que les premières feuilles apparaissent, plantez le noyau en terre ;
  4. pensez à arroser régulièrement, en effet, avec cette méthode, le noyau a été habitué à beaucoup d’humidité, il ne faudrait donc pas change trop ses habitudes ;).
alt="méthode germination avec cure-dents"
                                     avec les cure-dents
alt="bouteille plastique"
                      avec la bouteille plastique

Exemple de fruit où vous pouvez utiliser cette méthode :

  • avocat.

Troisième méthode : la terre (long processus, ressemble au processus naturel, quand le fruit tombe de son arbre)

  1. entourez les pépins ou le noyau de 2 couches d’épaisseur d’essuie-tout (le retour du Sopalin :p) ;
  2. imbibezle d’eau ;
  3. recouvrez-le de terreau ;
  4. placezle dans un endroit chaud et sombre ;
  5. placez un film plastique sur le pot et percez-y quelques trous, c’est important que la terre respire ;
  6. vérifiez régulièrement que la terre reste humide, sans pour autant la noyer, arrosez simplement quand le premier centimètre de terre est sec.

Quatrième méthode : le sable

  1. remplissez la moitié d’un pot de sable humide ;
  2. disposez les graines sur celui-ci ;
  3. recouvrez de nouveau de sable, là encore humide.

Vous voilà maintenant avec une toute nouvelle plante, gratuitement (quasi). Vous n’y connaissez rien dans l’entretien des plantes ? Pas ne panique, on est là pour vous aider, découvrez ici les premières clés à savoir pour conserver ses plantes en bonne santé !

N’hésitez pas à découvrir par vous-même, en testant sur plusieurs fruits ou légumes, c’est en expérimentant que nous nous améliorons, pour ma part je vais tenter l’expérience avec l’avocat 😉 

Partagez en commentaires votre expériences avec les autres 🙂 Dites-nous également si vous souhaitez qu’on vous précise la méthode pour un fruit en particulier, nous essaierons de répondre à vos demandes au mieux !

 

 

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Quirin a dit :

    Merci pour ces conseils ! super intéressant ! Hâte d’essayer !

    1. Merci à vous Catherine pour votre commentaire ! N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience, ici ou sur notre compte Instagram @O_petitsoinspourmesplantes, ce sera un plaisir de suivre votre aventure ! PS : une vidéo tuto arrivera bientôt avec l’avocat 😉

  2. […] y a de ça quelques jours, nous vous apprenions ici comment jardiner de façon écologique. Nous vous apprenions alors à apprécier les insectes dits […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *